Je pleure parfois, je ris souvent…

Je me présente : Jennifer El Gammal, musicienne, magicienne, guide touristique londonienne… et surtout, grande passionnée de la vie et des rencontres: une humanologue innée, en quelque sorte.

Dès que j’ai découvert ce projet, L’Humanologue, j’ai décidé d’écrire à Jean-François. Nous nous sommes rencontrés, nous avons discuté, et nous avons eu envie de travailler ensemble. Et comme je suis musicienne, j’ai proposé d’ajouter une dimension musicale au magazine en composant une chanson par mois pour L’Humanologue, enregistrée avec le duo One Voice, One Cello & A Mad Belgian.

Ce mois-ci: une chanson inspirée de la p.84 de L’Humanologue n°5.

Bonne écoute !

36 réactions sur “Je pleure parfois, je ris souvent…

  1. Merci Jennifer, et au violoncelliste aussi…
    Belles, légères et profondes paroles, musique magnifique…
    C’est lilas et muguet pour un joli mois de mai.
    Un beau cadeau !

  2. C’est un beau moment que je viens de passer à écouter cette douce musique, merci pour la sensation 🙂

  3. Jolie perle à ajouter à ce délicat collier de chansons…Mais je préfère le doute à la Vérité : toute Vérité que tu crois posséder te possède , t’enferme et peut t’amener parfois au fanatisme ; seul le doute peut faire progresser…
    Rire et pleurer, n’est-ce pas l’alternance normale d’une vie riche d’émotions?
    La harpe d’Orphée émouvait même les pierres, paraît-il…

  4. Merci pour cette belle inspiration.
    Une chanson question
    Qui passe pour sur
    Dans ma tête aussi.

  5. Danielle 2 mai 2021
    j’aime beaucoup cette pureté de la voix et l’accompagnement musical, notamment le saxo. Simple, court, mais poignant.

  6. Cette belle chanson apporte un bon courant d’air frais dont on avait bien besoin dans cette période tourmentée. Faisant partie de la pire espèce (prof’ de maths) j’applaudis cette idée d’apprendre le doute.
    Bravo pour les paroles, la mélodie, les deux instruments. Et un grand merci.

  7. Qu’importe de rire ou de pleurer
    Ce qui compte c’est de ressentir,
    Chacun pour lui doit exister
    gardons nous de jamais mentir.

  8. Moment musical très agréable, intimiste, voix,paroles et musiques vous entraînent sur un chemin à poursuivre…

  9. comprendre! ça semble tellement simple mais en réalité c’ est tellement compliqué! l’être humain est subjectif , chacun comprend selon son propre champ psychologique.

  10. Cela évoque en moi ce vers de Musset dans « Tristesse » :
     » Le seul bien qui me reste au monde
    Est d’avoir quelque fois pleuré « 

  11. Superbe de simplicité, de dépouillement, épuré musicalement dans les mots et les notes. Merci pour ce beau moment

  12. الإنسانية تشترك في الثقافة العميقة البعيدة عن التنوع السطحي

  13. Très belle chanson.
    J’ai beaucoup aimé l’accompagnement musical. Violoncelle et saxo, deux instruments que j’adore et qui vont très bien avec le texte.

  14. la phrase exacte de Spinoza est  » Ne pas se moquer, ne pas se lamenter, ne pas détester, mais comprendre. »

    cordilement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.