Les tisseurs de rêves

 

 

Dans L’humanologue n°1  l’être humain était présenté comme un « animal imaginatif » et donc rêveur. Mais à quoi rêvent les humains ?  René de Buxeuil (1881- 1959) poète et chansonnier a apporté naguère sa réponse avec ce magnifique poème : « Les tisseurs de rêves ».

Les tisseurs de rêves

 Les rêves des enfants sont tissés de soie blanche
Ils vont puiser la vie aux seins lourds des mamans
Ils y crispent leurs doigts et, quand leur soif s’étanche,
Ils ferment leurs grands yeux sur des songes charmants
Les rêves des enfants sont tissés de soie blanche

Les rêves des amants sont tissés de soie rose
De sourires fleuris sous les cheveux épars
De chansons, de frissons, de riens, de mille choses
Si douces sous nos mains, nos baisers, nos regards
Les beaux rêves d’amants sont tissés de soie rose

Les rêves des jaloux sont tissés de soie rouge
L’orgueil exaspéré par les soupçons blessants
Ils vont et, dans leur main, c’est une arme qui bouge
Et cela finira lâchement dans du sang
Les rêves des jaloux sont tissés de soie rouge

Les rêves des vieillards sont tissés de soie grise
La joie et la douleur ont moins d’effet sur eux
Et, comme un feu mourant et qu’en vain l’on attise,
Toute leur foi s’éteint au fond des ciels brumeux
Les rêves des vieillards sont tissés de soie grise

Tous les rêves humains, faits de soie trop légère
Aux ronces du chemin sont bientôt déchirés
Mais de leurs oripeaux nous parons nos chimères
Pour aller par la vie un peu moins écœurés
Tous les rêves humains ne sont que des chimères! »

Un commentaire sur “Les tisseurs de rêves

  1. Quel poème magnifique ! il chante et fredonne à travers les volets de la vie. Je vais le recopier dans mon cahier de poésies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.