Quand la France est-elle née ?

 La France serait née le 25 juin 841, à Fontenoy en Puisaye, petit village de Bourgogne, situé à 30 km d’Auxerre, (soit à côté de chez moi !). Voilà ce que j’ai découvert avec surprise dans Une Histoire de la France (2018) de l’historien Jean-Christian Petitfils. Ce jour-là, une bataille sanglante a opposé entre eux les petits fils de Charlemagne. Cette guerre fratricide a scellé le partage de l’empire de Charlemagne en trois parties[[1]1] (Francia occidentalis, Francia orientalis et une « Francia média »).

Dans Il était une fois la France, Claude Quetel, fait naître la France trois siècles plus tôt : vers 430. C’est à ce moment que le premier roi des Francs » : Clodion le chevelu, père de Mérovée et grand-père de Clovis[2], crée le premier royaume franc. Sa capitale se trouve alors à Tournai, soit nord de Lille, en Belgique actuelle.[3]

Dans L’histoire mondiale de la France dirigée par Patrick Boucheron, la France débute 35 000 ans plus tôt, au temps où Cro-Magnon peignait sur les parois de la Grotte Chauvet[4].

Quelle date de naissance faut-il donc retenir pour la naissance de la France ? 841 et la bataille de Fontenoy en Puisaye ? 430 et la naissance du premier royaume franc ? Et pourquoi pas, il y a 400 000 ans et 600 000 ans quand les représentants du genre humain mettent pour la première fois le pied sur le sol français ? [5].

 

Si on admet que la France, c’est un Etat, une nation et territoire stabilisé, il semble plus juste de faire naître la France a une époque beaucoup plus récente : aux alentours de 1430-1480 époque de la fin de la guerre de Cent ans. La France telle qu’on l’entend aujourd’hui est fille de Jeanne d’arc et de Louis XI.

Jeanne d’arc, en « boutant les anglais hors de France », a préparé le terrain à la conquête d’un territoire alors réduit au « royaume de Bourges » et mis fin aux prétentions des Anglais à la couronne de France. Cette guerre centenaire a aussi contribué à souder les troupes françaises autour d’un sentiment national[6]. Quelques années plus tard, Louis XI instaure un Etat fort et centralisé autour d’un territoire stable qui ressemble à l’hexagone actuel.

Une nation, un Etat, un territoire : c’est alors qu’on peut dire que la France est née. Au environ de 1450.

Avant la France

Auparavant la France n’existait pas. Rappelons que durant la guerre de Cent ans, l’Aquitaine était anglaise, la Bourgogne, (dont le territoire allait de la vallée du Rhône aux Pays-Bas) était en passe de fonder son propre État [7]. La Provence, la Bretagne refusaient de se soumettre à l’autorité royale et le roi d’Angleterre pouvait revendiquer à bon droit la couronne de France. Ce fut d’ailleurs la cause de la guerre de cent ans.

Plus tôt encore, les rois carolingiens ne se considéraient pas comme des rois « francs », leur horizon était l’Europe. Charlemagne avait voulu reconstituer l’empire « romain (c’est-à-dire chrétien) et germanique ». Il avait d’ailleurs fixé sa capitale à Aix la chapelle, située au carrefour de l’Allemagne, la Belgique et les Pays-Bas. Comme ces ancêtres et ses successeurs directs, il en langue germanique et non dans un vieux français 

Bien avant eux, les Gaulois n’étaient qu’une galaxie de peuples distincts et rivaux que César à baptisé « gaulois » (c’était la traduction latine du mot grec « Celtes »).

La France d’avant Jeanne d’Arc et de Louis XI n’existait pas. Ni comme territoire, ni comme Etat stable, ni comme langue, ni comme sentiment national.

Et les histoires de France doivent être lues pour ce qu’elles sont : une reconstruction rétrospective d’événements et de peuples divers qui ont vécu sur ce territoire qui deviendra un jour la France.

Notes

[1] validé deux ans plus tard avec le Traité de Verdun (843)

[2] fondateur de la dynastie des mérovingiens

[3] Pour être honnête, il faut préciser que Claude Quétel a consacré un premier chapitre à la Gaule, titré « la France avant la France ». L’Histoire de France en plusieurs volumes publié par les éditions Belin (dirigé par Joël Cornette) a adopté le même principe : Le premier volume 481-888 – s’appelle « la France après la France ». L’histoire de France proprement dit est donc supposée commencer au second volume, soit en 888.

[4] En faisant remonter la naissance de la France à une date aussi lointaine, les auteurs prétendent ne céder en rien au mythe d’une France éternelle, composante du « récit national ». Leur entreprise vise le contraire: montrer que la France a sans cesse été alimentée d’apports extérieurs. Il est vrai qu’Homo sapiens venait d’Afrique, que les Gaulois – autrement dit des Celtes étaient venus d’Europe centrale ; quand aux premiers rois Francs, ils étaient les descendant des « barbares » venus d’Europe du nord.

[5] C’était le parti pris par André Burguière et Jacques Revel, qui ont dirigé une l’Histoire de France, en quatre volumes.

[6] La guerre de Cent ans, Georges Minois.

[7] Le royaume inachevé des Ducs de Bourgogne, Elodie Lecuppre Desjardin et Les Téméraire, Quand la Bourgogne défait l’Europe, Bart Van Loo.

Notes

Notes
1 1

4 réactions sur “Quand la France est-elle née ?

  1. Je daterai bien la naissance de la France en 2030, en tant que nouvelle région de l’Europe, alliée des pays qui auront la sagesse de se recentrer sur la vie des peuples, au lieu de se vivre sans cesse comme « nation souveraine », nous conduisant ainsi de guerres en guerres…
    😉

  2. Si l’on cherchait la petite bête on pourrait avancer la date au 20 septembre 1792. La bataille de Valmy est une des premières et la plus célèbre des victoire de la Révolution mais surtout de celles auxquelles des français de tout l’hexagone ont participé pour défendre la NATION. Avant, les soldats étaient des mercenaires qui changeaient de patron au gré des cachets. Et pour être vraiment tatillon, on pourrait même pousser jusqu’aux tranchées de la Grande Guerre où de nombreux Français on appris à parler… le français !
    Mais enfin, bon, j’admets que c’est un peu provocateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.