Lu et vu. Partageons nos découvertes

Lu et vu. Partageons nos découvertes !

Et si on partageait ensemble nos découvertes : lectures, films, séries, BDs, vidéos ?
Ce week-end, j’ai commencé L’Évangile des anguilles de Patrick Svensson.
« C’est mon père qui m’a appris à pêcher l’anguille. Dans la rivière qui serpentait le long des champs, en contrebas de la maison de son enfance. » À peine le livre ouvert, nous voilà embarqués au cœur d’une enquête sur le monde fascinant des anguilles, « la créature la plus mystérieuse du monde animal ». Arrivé au dernier chapitre, je regrette que le livre soit aussi court…

Avec M.C., nous avons commencé aussi l’excellente série Les Shtisel : une famille à Jérusalem. On ne le dira jamais assez : après le cinéma, la BD, et le polar, les séries ont définitivement rejoint le rang des arts « nobles ». Toute la magie de la série repose sur l’art de marier le regard sociologique sur une communauté (ici, une famille de Juifs ultra-orthodoxes) et l’approche psychologique (des personnages à la fois si éloignés et si proches de nous, leur personnalités, les relations complexes) ; le tout avec beaucoup humour et une suite d’intrigues très bien menées. Un régal.

Et maintenant, que lire ? Que regarder ?
Faites-moi part de vos propres coups de cœur !

5 réactions sur “Lu et vu. Partageons nos découvertes

  1. VieTM de Jean Baret. La pelote de laine de notre société déroulée jusqu’au bout. Réseaux sociaux, partage du temps de vie, relation aux écrans, célébrité fugace… C’est absurde et dérangeant surtout quand la presse quotidienne nous laisse penser que des fils commencent à être tirés dans cette voie.

    Ecotopia pour une autre projection sur l’avenir. Plus positive dans un monde moins « connecté ». Un ouvrage visionnaire qui mériterait à être plus connu.

  2. LA FEMME ET LA NATURE Le rugissement en son sein
    de SUSAN GRIFFIN Editions Le Pommier
    Au tréfonds de soi, quelque soit le genre.

  3. LU ET VU PARTAGEONS NOS DECOUVERTES

    Série sur Netflix: La famille Shtisel (la vie quotidienne des juifs orthodoxes à Jérusalem. Ils sont à la fois attachants et barges).
    Film cinéma: Heroic Losers (La vengeance est un plat qui se mange froid même en Argentine. Un polar très sympa)
    Livre: Dans la dèche à Paris et à Londres, de Georges Orwell, éditions Ivrea. (Les sdf 1900. Instructif)

  4. Bonjour je suis en train de lire « La transmission » du grand écrivain Eugène Ebodé que j’ai la chance de connaître car il a participé sur mon invitation au salon du livre de Pamiers où j’habite et je l’ai hébergé pour le WE …C’est un homme d’une culture incroyable qui a su resté très simple. (docteur en littératures française et comparée entre autres diplômes) Il est d’une gentillesse non dénuée d’humour rayonnante !
    Il est l’auteur de nombreux ouvrages dont « la rose dans un bus rose » « Souveraine magnifique » « Métisse palissade » « le balcon de Dieu » et le dernier « sous le regard brulant de Picasso »
    La transmission donc ….
    Alors qu’il ne rêve que de jouer au football, un jeune homme assiste à l’agonie de son père dont il recueille les dernières confidences. Charismatique acteur de la guerre d’indépendance du Cameron, le père assigne au fils la mission de régler la dot de sa mère, Magrita, ce dont lui n’a jamais voulu s’acquitter par mépris de coutumes et orgueil culturel. Dans sa quête de la dot, doublée d’une intime enquête involontaire qui bouleverse son existence, le jeune homme découvre les secrets enfouis de son père. Les multiples rencontres, amis de père, parents éloignés, permettront au narrateur de connaître, jusqu’à ses racines salvatrices ou empoisonnées. Eugène Ebodé est un narrateur confirmé,il aborde les problèmes à travers la quête de son héros des problèmes des rapports père/fils mais aussi de la colonisation des conséquences de la décolonisation avec les révoltes et les massacres qui vont et la transmission de la culture A lire !

  5. J’ai vu récemment un bon western des années : Seuls sont les indomptés. J’ai bien aimé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.